Les techniques de communication pour parler en public

Les techniques de communication pour parler en public

parler en public

Prendre la parole en public n’est pas du tout facile. Ce n’est pas tout le monde qui peut devenir un orateur professionnel. Un seul petit incident et on peut perdre tous nos moyens devant la foule. Un sondage réalisé en 2014 a estimé que la majorité des Américains craignent de prendre la parole en public. Votre cas n’est donc pas isolé. Et heureusement, il existe des astuces pratiques permettant de capter l’attention de votre auditoire.

Fixer un objectif et planifier le discours en fonction

Vous allez vous lancer prochainement dans une conférence ou dans un événement, et vous serez sollicité à prendre la parole en public. Pour vaincre votre peur, posez-vous les bonnes questions. Quel est l’objectif de votre discours ? Quel message souhaitez-vous véhiculer ? Quelle est la nature du public (jeune, des âgés, mixte, international…). Vos réponses vous aideront à choisir la meilleure façon dont vous allez délivrer votre message.

La clarté, la simplicité et la concision sont les secrets de la réussite d’un discours. L’astuce est d’aller directement à l’essentiel, tout en privilégiant les phrases réfléchies. Vous devez rester dans l’objectif de transmettre un message fort pour marquer les esprits. Les phrases alambiquées sont donc à éviter. Opter plutôt pour le fameux « sujet-verbe-complément ». Ainsi, vous ne vous perdrez pas dans vos idées.

Pour délivrer un discours concis, il faut prendre le temps de faire un plan. Dans l’idéal, la présentation doit être découpée en 3 parties. Celles-ci se baseront sur 3 idées principales. Sachez également que vous risquerez de perdre votre audience si votre présentation excède les 30 minutes. Il est donc important de bien ordonner les idées.

Faire le discours avec dynamisme

Bien qu’il y ait un pupitre pour faire votre présentation orale, pensez à utiliser l’espace. Le but est de savoir allier discours verbal et corporel. Cela vous permettra également de jouer sur les tonalités. En effet, cette astuce est très pratique pour éviter de s’exprimer de façon monocorde. Elle permet également de donner vie à votre présentation orale. En outre, il faut adopter une cadence de 110 mots par minute lorsqu’on parle. Concrètement, ne parlez ni trop lentement ni trop vite.

Une présentation orale doit, dans l’idéal, être dynamique et animée. N’hésitez pas à utiliser et à varier les outils de communication (vidéo, démo, invités…). L’auditeur ne restera pas ainsi dans la monotonie. Aussi, vous vous donnez l’occasion de valoriser votre idée. Et enfin, prenez le temps de parler à votre public pour ne pas tomber dans la redondance. Entre autres, vous pourrez faire tester votre produit directement par le public.

Utiliser des termes compréhensibles

Les orateurs ont souvent tendance à user des mots trop techniques que le public ne comprend pas forcément. Pourtant, l’objectif est de partager une idée, de délivrer un message, d’informer… Il est donc essentiel d’employer des termes compréhensibles de tous. Si possible, évitez de donner trop de chiffres, sauf s’ils sont indéniables. Par exemple, ne dites pas que l’iPod dispose de 128 Go de mémoire, mais avec ce gadget, vous emportez un millier de musiques dans votre poche.

admin

Laisser un commentaire