Obtenir une assurance auto avec un permis étranger

Obtenir une assurance auto avec un permis étranger

assurance auto

Il est tout à fait possible de souscrire à une assurance auto même si l’on a un permis de conduire délivré à l’étranger. Encore faut-il connaître les conditions pour la souscription. En effet, il existe certains critères à respecter, et cela dépend également de chaque situation ainsi que l’emplacement géographique.

Faire la différence

On distingue deux cas pour les permis de conduire étrangers. D’emblée, il y a le permis européen. C’est le plus facile, car il n’y a pas besoin d’échanges sauf en cas d’infractions. Ensuite, il y a le permis de conduire non-européen. Dans ce cas, le titulaire du permis doit avoir résidé au moins un an en France et passer de nouveau un examen de conduite par la suite pour valider le permis.

De plus, la nationalité y est également pour quelque chose. Une personne de nationalité française avec un permis de conduire étranger doit avoir résidé au moins 6 mois dans le pays d’obtention du permis. De l’autre côté, une personne n’ayant pas la nationalité française doit avoir un permis qui a été validé avant la sortie de la date de séjour en France, et cela, seulement si aucune suspension ni annulation ont eu lieu. Pour plus d’info, se rendre chez un assureur situé à Nivelles.

En outre, il importe de rappeler que le titulaire du permis doit impérativement avoir été souscrit à une assurance au moins les trois dernières années, sinon il sera considéré comme un jeune conducteur et n’aura que 6 points. Il en est de même pour un permis de moins de trois ans et un permis à repasser, dont le cas d’un permis non-européen.

Les étapes à suivre

En cas d’échange de permis de conduire, il faut faire une demande à la préfecture en y joignant quelques documents notamment la photocopie du permis, deux photographies, traduction permis si ce n’est pas en français, ou en langue officielle et la situation d’état-civil. Avant cette demande, l’Etat de délivrance du permis doit signer un accord avec la France.

Par ailleurs, il importe de souligner que le permis à échanger doit être valide et sans infractions ni suspension. De plus, celui-ci doit être rédigé en français ou traduit en une langue officielle. Enfin, la demande doit se faire un an suivant le séjour.

L’assurance

Il n’est pas à cacher que les compagnies assureurs ont un petit blocage vis-à-vis les permis de conduire étrangers. De ce fait, les situations ordinaires avec un permis français obtiennent une assurance plus facilement. Cependant, la souscription à une assurance, au moins à la responsabilité civile est obligatoire pour pouvoir conduire en toute légalité. C’est pour cela qu’il est conseillé d’opter pour une assurance temporaire pour les permis non-européens.

Cependant, il est aussi possible de se voir sa demande refusée par les assureurs. Dans ce cas, il est recommandé de se rendre au Bureau National de Tarification pour trouver une solution adaptée notamment le prix de l’assureur. Cela est faisable après deux refus de la part des assureurs. En effet, il arrive même d’être refusé plusieurs fois, mais au bout de deux refus, il vaut mieux opter pour le Bureau.

admin

Laisser un commentaire